Rechercher
  • Ngoc Minh Lê Duong

Un service en argent qui vaut de l'or

Mis à jour : 13 déc. 2020

Des petits restaurateurs et cafés ont toujours interdiction d'ouvrir tandis que des commerces s'illuminent pour l'effervescence de Noël. Des entrepreneurs tentent de garder l'optimisme tandis que d'autres, endettés se suicident. Des individus se retrouvent à survivre après des années de travail tandis que d'autres vivent aisément sans recours au labeur. C'est le triste constat de notre société qui nous laisse tantôt démunis tantôt impuissants.

Comment en sommes-nous arrivés à cette déchéance ?

Comment pouvons-nous combattre le mal par le bien ?


Nos maîtres de l'univers, assistés de leurs acolytes, nous ont concocté, mandat après mandat, une potion amère de dissensions. Et par l'entremise de la société de plaisirs et de consommation, ils ont ligoté les individus à leur idole Mammon.

Nullement rassasiés de richesses, ils continuent à détruire les moissons de travailleurs justes.

Nullement épris d'équité, ils continuent à prendre des décisions insensées.

Nullement soucieux de santé, ils brandissent un remède miracle.

Chacune de leurs décisions a réveillé nos plus profondes peurs. Et cette distension a pour but de créer un fossé entre les individus et un contrôle parfait de leurs missions. Or si nous agissons individuellement, en reconnaissant les enjeux, nous pouvons faire basculer les choses.


Certains croyants versent une contribution financière sous forme de dîme afin de recevoir abondance de Dieu en retour.


En effet,

  • "L'âme bienfaisante sera rassasiée, Et celui qui arrose sera lui-même arrosé." [Proverbes 11:25]

Et

  • "Que chacun donne comme il l'a résolu en son coeur, sans tristesse ni contrainte; car Dieu aime celui qui donne avec joie." [2 Corinthiens 9:7]


Et dans [Deutéronome 14:22-25], il est fait mention de cette dîme :

"Tu lèveras la dîme de tout ce que produira ta semence, de ce que rapportera ton champ chaque année (...) et tu mangeras devant l'Eternel, ton Dieu, (...) la dîme de ton blé (...) afin que tu apprennes à craindre toujours l'Eternel, ton Dieu. (...) tu échangeras ta dîme contre de l'argent (...) Là, tu achèteras avec l'argent tout ce que tu désireras, des boeufs, des brebis, du vin et des liqueurs fortes, tout ce qui te fera plaisir, tu mangeras devant l'Eternel, ton Dieu, et tu te réjouiras, toi et ta famille."


Or ces premières transcriptions de la Sainte Bible n'indiquent aucunement de coefficient ou de valeur sur les revenus de chacun. Il est même question d'utiliser cette dîme, en conscience, dans le joie, et pour soi et sa famille.


C'est de sincérité et de générosité dont il est vraiment question à travers cette offrande.

Ainsi, une autre interprétation par les différentes confessions me laisse perplexe.

  • "Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon." [Luc 16:13]


Mais c'est un autre débat puisque le mien concerne la charité.


Nous pouvons tous donner, à qui nous voulons, quand nous le désirons et CE QUE NOUS POUVONS.

Le Créateur tout puissant voit, sait et entend ce que nous faisons en notre coeur, si nous agissons dans la bienveillance et dans l'amour des uns pour les autres.

C'est cela la loi de l'attraction et de l'abondance.


  • " Et Dieu peut vous combler de toutes sortes de grâces, afin que, possédant toujours en toutes choses de quoi satisfaire à tous vos besoins, vous ayez encore en abondance pour toute bonne oeuvre" [2 Corinthiens 9:8]


Et c'est par cette vague de bonnes œuvres individuelles et discrètes, que nous déjouerons les plans des insensés.


Et vous, êtes-vous prêts à donner pour recevoir ?


Minh Lê Duong

https://www.facebook.com/MinhLeDuong.SaintRaphael

Photo Unsplash


14 vues0 commentaire

La Conciergerie du bonheur - minhduong.net © 2019
Crédits Photos Personnelles & Unsplash